fbpx

Bien-être au travail et notariat : une affaire de bon(s) sens

ben-griffiths-J1FBR-U0cGg-unsplash

Le notariat, ce n’est pas toujours un métier facile. Entre les clients et les confrères, il faut parfois avoir les nerfs solides pour garder son sang-froid et éviter le burn-out.

Mais tenez bon, car votre métier a un sens – et vous, vous en avez cinq ! Alors faites appel à eux pour améliorer votre bien-être au bureau. Voici quelques bonnes pratiques pour vous ménager un environnement de travail agréable, selon une approche 100% sensorielle. 

1. La vue

Premier conseil : évitez de travailler dans un endroit sombre. Dès que vous arrivez à l’Étude, faites de la lumière ! Relevez les stores, écartez les rideaux, éclairez les veilleuses, allumez une flambée s’il le faut…. Et pendant l’hiver ou en période de grisaille, utilisez une lampe de luminothérapie. Les bienfaits de ce traitement sont démontrés par de nombreuses études médicales. Il existe même des lunettes spéciales pour des séances de luminothérapie “nomade”. 

Mais attention, la lumière de votre écran d’ordinateur, elle, ne doit pas être trop vive. Pensez donc à baisser sa luminosité et à activer le mode sombre. Cela vous évitera la fatigue oculaire et préviendra les migraines ophtalmiques.

Par ailleurs, l’environnement visuel de votre bureau a aussi une grande influence sur votre bien-être. Essayez par exemple de disposer quelques plantes dans votre open space et vous vous sentirez directement apaisé·e.

2. L’ouïe

La pollution sonore est un des plus grands générateurs de stress dans le monde professionnel. Heureusement il y a une solution miracle pour éviter les nuisances sonores dans l’open space : le casque antibruit actif. Il filtre électroniquement les bruits extérieurs et vous isole dans une bulle de silence. Et si ça vous chante, vous pouvez alors écouter sereinement une petite musique apaisante ou des sons de la nature (comme le propose Noisli), pour faire baisser votre niveau de stress instantanément. Vous pouvez même vous amuser à recréer l’ambiance sonore cosy d’un Starbucks : il paraît que c’est bon pour la créativité

Autre point important pour ne pas subir une cacophonie incessante dans l’Étude : réglez au minimum le volume de la sonnerie de votre téléphone de bureau, en demandant à vos collègues de faire de même. Vous pouvez même envisager de basculer tous les combinés en mode silencieux. 

Enfin, si l’isolement sonore vous angoisse, vous pouvez proposer à vos collègues d’organiser ensemble dans la journée des interludes musicaux à l’aide d’une enceinte de bonne qualité, sans trop forcer sur les basses. 

3. L’odorat

Quand vous avez le nez dans un dossier, autant faire en sorte que ça sente bon au bureau : ça aide à mieux respirer. Et bien respirer c’est le début du bien-être physique et psychologique ! (Ce n’est pas pour rien  que toutes les techniques de méditation débutent par l’apprentissage de la respiration…)

Il existe de nombreux humidificateurs ou purificateurs d’air qui vous permettront d’évoluer dans un environnement sain et de baisser drastiquement la quantité de poussière dans l’air. Et si vous demandiez à votre boss d’en équiper l’Étude ?

Vous pouvez le coupler avec un diffuseur d’huiles essentielles qui projettera une douce senteur de menthe poivrée, d’eucalyptus, de lavande ou de petit grain bigarade… Bien plus agréable que le vieux parfum de tabac froid qui émane de la veste de votre voisin de bureau 😣.

D’ailleurs, à ce sujet, on ne sait jamais : vous pouvez garder un peu de Febreze dans votre tiroir. Ultra efficace contre les odeurs tenaces !

4. Le toucher

Les sensations tactiles sont nombreuses et impliquent des phénomènes très disparates : perception de la température, proprioception… Le choix de votre matériel bureautique va donc jouer un rôle significatif sur votre bien-être tactile.

Si on se fie aux différentes études récentes, l’idéal pour la posture est de se procurer un gros ballon de gym (appelé aussi “ballon de Klein” ou “Swiss ball”). En effet, celui-ci vous permettra de rester bien droit·e, de parfaire votre gainage et donc d’éviter les scolioses précoces.

Pour garder le dos bien droit pendant vos séances interminables de formalisme notarial, vous pouvez aussi faire appel à des gadgets innovants, qui vous aideront à maintenir votre posture. Exemples : ce t-shirt, ce vibreur, ce harnais ou cette “roue de hamster”. 

Et si vous voulez rester plus classique, n’hésitez pas à investir dans des accessoires ergonomiques : siège, clavier, tapis de souris, réhausseur d’écran… Mettez toutes les chances de votre côté pour éviter les tendinites et les troubles musculo-squelettiques (TMS).

Par ailleurs, en ce qui concerne la température ambiante dans l’Étude, nous vous conseillons d’imposer une règle simple : chauffer et climatiser le moins possible. Si quelqu’un a trop froid l’hiver, plutôt que d’augmenter le chauffage, proposez-lui un plaid ou un gilet. Et réciproquement, si quelqu’un a trop chaud l’été, évitez de trop pousser sur la clim, qui assèche l’air (et donc les muqueuses) : offrez-lui plutôt un ventilateur individuel ou un brumisateur, ça vous évitera une sinusite carabinée. 

5. Le goût

Tout le monde le sait : bien manger, c’est bon pour le moral. Pour vous ménager des pauses gourmandes, salutaires et saines, rien de mieux qu’une corbeille de fruits à volonté. Si votre boss ne veut pas investir dans un panier commun, vous pouvez toujours vous cotiser pour constituer votre propre stock ou souscrire à une AMAP, histoire de ne jamais manquer de produits de saison dans l’Étude.

Après, on ne va pas se mentir, l’arme anti-déprime par excellence, c’est le chocolat ! Alors n’hésitez pas à vous faire plaisir de temps en temps, avec un ou deux carrés de chocolat noir entre deux clients coriaces. Vous boosterez votre taux de sérotonine et vous retrouverez immédiatement le goût de l’effort.

Globalement, il est très important de prendre des pauses. Pour le déjeuner bien sûr (sandwich devant l’ordi à proscrire !), mais aussi pour la collation du matin ou le goûter en fin d’après-midi. Vous pouvez d’ailleurs instaurer un rituel avec vos collègues : une fois par semaine, à tour de rôle, quelqu’un rapporte au bureau un gâteau fait maison. Vous y prendrez goût très vite. 

Enfin, dernier conseil : investissez dans du café de qualité et dans une bonne machine à expresso. Rien de tel qu’un bon arabica fraîchement moulu pour se remotiver et reprendre goût à la vie.

 

Vous l’aurez compris : en prenant soin de votre bien-être sensoriel, vous allez améliorer considérablement votre qualité de vie au travail. Si vous ne parvenez pas à mettre en place ces bonnes pratiques dans votre Étude, vous pouvez toujours vous aménager une bulle sensorielle chez vous – et demander 1 ou 2 jours de télétravail par semaine à votre boss ou à vos associé·es. 

Plus globalement, si vous avez des questions sur vos conditions de travail dans le notariat, n’hésitez pas à contacter LIONS. Nous nous ferons un plaisir de vous accompagner.